2014

Tempo Tabou #18 : le temps

Montage destiné au web, superposant une ancienne illustration détourée et colorisée avec le cadran d'une horloge à chiffres romains.

Reprise de saison début octobre. Tempo Tabou est dorénavant diffusée sur RCR et Prun' à Nantes. Le visuel de cette nouvelle émission consacrée au temps reprend une gravure de Johann Ladenspelder. L'artiste du seizième siècle représente Saturne mangeant un de ses fils... J'ai repris cette évocation du temps destructeur en la colorant et lui ajoutant un cadran de chiffres romains, qui vient renforcer la circularité du sujet.

Liens : Podcast sur Radio Campus Rennes, Podcast sur Radio Prun' (Nantes), site de T.O.M. Avatars
Image originale : Wikimedia

2014

Tempo Tabou #19 : automne

Visuel pour le web, réalisé à partir d'une photo de l'actrice Polaire, prise par Nadar.

Polaire était une actrice de théâtre et de cinéma célèbre à la fin du dix-neuvième siècle et surtout au vingtième. Elle est ici immortalisée en 1900 par le célèbre photographe Nadar. J'ai choisi ce portrait pour la rose, évoquant la nature morte et le geste circulaire de la jeune femme, rappelant le temps cyclique. J'ai renforcé cet aspect et choisi des couleurs évoquant l'automne. Il s'agit de mettre en avant une sélection musicale mélangeant folk, rock et musique électronique ambient.

Liens : Podcast sur Radio Campus Rennes, Polaire sur Wikipedia, Nadar sur Wikipedia
Image originale : Wikimedia.

2014

Tempo Tabou #20 : sax guimauve

Visuel illustrant une émission de radio consacrée au saxophone, de l'easy listening à la musique contemporaine.

C'est la deuxième incursion de Tempo Tabou dans la grille de radio Prun' à Nantes. Cette fois elle prend un virage nettement jazz, en centrant sa sélection autour du saxophone. Mais elle replace également cet instrument dans l'univers de la "musique savante" et bien sûr du pop-rock. Pour illustrer cette thématique, j'ai puisé dans la collection du photographe William P Gottlieb. Celle-ci est disponible sur le site sur le site de la bibliothèque du congrès américain, Gottlieb ayant fait don de son œuvre à l'humanité en 2006. Cette photo représente le jazzman Gene Sedric en pleine interprétation, en 1956, à New York.

Liens : podcast sur Radio Prun', podcast sur Radio Campus Rennes, William P Gottlieb sur Wikipedia, Gene Sedric sur Wikipedia
Image originale : Bibliothèque du congrès.

2014

Tempo Tabou #21 : Philip K Dick

Graphisme pour une émission de radio proposant une évocation sonore du célèbre écrivain de science-fiction.

Tempo Tabou rend un hommage sonore et musical à une écrivain de science-fiction très prisé en France, mais également chez les scénaristes d'Hollywood. Dick est un écrivain célèbre pour son exploration des paradoxes et ses anti-héros confrontés à des mondes impossibles, naviguant entre auto-dérision et désespoir.

Pour cette réinterprétation d'un célèbre photo de l'auteur, je l'ai associé au carré isométrique, figure elle-même ambiguë, à la fois vide et pleine, saillante et creuse. Ses trois faces sont renforcées par les filtres transparents qui viennent souligner les plus petits carrés qui tapissent l'arrière-plan azur.

Liens : podcast sur Radio Prun', podcast sur Radio Campus Rennes

2015

Tempo Tabou #22 : La Transformation

Portrait d'une femme scarifiée, retravaillé pour illustrer un programme radiophonique.

Ce visuel est réalisé pour une émission de radio qui illustre musicalement l'idée de la transformation des corps et des esprits au travers de la pratique du rite de passage. Un visage présentant des scarifications rituelles semble répondre de prime abord à ce thème, bien qu'ici, les informations disponibles sur ce cliché et ma connaissance des sociétés africaines passées ou présentes, ne me permettent pas de définir un sens précis aux marques portées par ce visage fier. Ce cliché a été pris au Tanganyika dans les années 50, il appartient à la collection The National Archives UK, un projet mémoriel initié par le Royaume-Uni et dont le compte flikr propose près de vingt mille images. Celui-ci se trouve dans le dossier Tanzanie, mais malheureusement, on n'y trouve pas plus d'indications sur l'auteur ou l'identité du sujet.

La construction vectorielle placée en avant et en arrière-plan de la photo est un damier de cases blanches parcourues de diagonales de cases transparentes et de fines lignes obliques. On distingue deux espaces, aux motifs et à la transparence distincte. L'espace central est regroupé dans cercle et ses cases fusionnent légèrement avec le visage. Pour reparler de notre thème, je poserai la lecture suivante : c'est dans ce cercle que se déroule la transformation sociale et que prennent forme l'esprit et le corps nouveau de l'individu métamorphosé.

Liens : podcast sur Radio Prun', podcast sur Radio Campus Rennes
Image originale : The National Archives UK, Licence Open Government Licence v1.0

2015

Tempo Tabou #23 : modernité

Évocation de la modernité au travers d'un photomontage, pour une émission de radio sur les musiques savantes et expérimentales.

C'est l'acteur Leslie Howard qui nous sert de figure de proue dans cette évocation des temps modernes, tels qu'on les vivait au XXe siècle, à travers des expression artistiques dites de pointe et vécues sous le signe de l'avant-garde. On a choisi cette photo pour la présence des attributs potentiels de l'homme du XXe Siècle : les lunettes rondes sur le front qui lui donnent la double vision, celle de la nature et celle de la science, la cravate et le costume, uniformes de l'accomplissement social, la coupe de cheveux et la pipe, témoignages d'un homme du monde, inscrit dans les modes. C'est aussi la pose, entre décontraction et pensivité, ce faux naturel qui décrit en creux un art photographique dont les performances effacent peu à peu le hiératisme des compositions du siècle passé.

Leslie Howard vivra deux guerres mondiales et dans l'intervalle, une carrière cinématographique à Londres et Los Angeles, avant que son avion ne soit abattu par la Luftwaffe. Après quoi, le moderne basculera dans le post-moderne, le contemporain et le questionnement permanent de lui-même. C'est ce mélange de futurisme et d'historiographie créatrice que Tempo Tabou évoque en musique.

Les lignes et les ondes vectorielles qui parcourent le corps et l'arrière-plan de ce portrait, créent des interpénétrations entre ces différents espaces et définissent un environnement graphique décalé et contrasté.

Liens : podcast sur Radio Prun', podcast sur Radio Campus Rennes
Image originale : Wikimedia.

2015

Tempo Tabou #24 : la dame de nuit

Visuel pour une émission de radio évoquant les rencontres nocturnes.

Ce visuel a été créé comme une évocation de la dame de la nuit, personnage central dans cette émission de radio qui navigue entre caves de jazz, bouges à disco psychédélique et bals rock progressif...

Pour décrire l'énigme de cette femme, on exploite une photo vintage issue d'un site web regroupant des images étranges et souvent anonymes. On est touché par le flou et par la profondeur de ce regard lointain et proche à la fois. Afin de renforcer le côté nocturne de la figure, on a utilisé une gamme de bleu, sans trop la foncer pour ne pas dénaturer les contrastes originaux de la photographie. On y ajoute un léger damier de demi-cercles transparents, alternants des colonnes jaunes et bleues avec de légers décalages. Le jeu sur l'opacité diffère lui aussi sensiblement en fonction qu'il passe sur le corps, les cheveux, le fond. C'est donc une dynamique discrète qu'y est apportée par cette diagonale bichrome.

Si quelqu'un dispose d'informations sur l'origine de cette photo, je suis preneur.

Liens : podcast sur Radio Prun', podcast sur Radio Campus Rennes
Image originale : All Things Amazing.

2015

Tempo Tabou #25 : programme minceur

Visuel illustrant une émission de radio parodiant les musiques d'aérobic.

Visuel d'un programme radio printanier détournant les musiques et codes vocaux de l'exercice physique d'intérieur, aérobic et autres séances de step. On retrouvera nos gloires nationales, Véronique, Davina et Bangalter, mais surtout pas mal de références obscures de la musique dancefloor des 70's et 80's.

L'image choisie nous renvoie à la photographie en noir et blanc du début du siècle est est une représentation classique de "Chorus Girls", à savoir une troupe de danseuses de cabaret. Peu d'informations sont disponibles sur son origine et encore moins son auteur. Le blog Museum of 20th Century Beauty nous indique qu'elle date de 1934 et représente quatre Neptune's Follies Girls. Au dos de l'image, un article de presse a été collé, on apprend que la deuxième jeune femme en partant de la gauche se nomme Lorraine Olsen, elle a alors dix-sept ans et joue une sirène dans le spectacle Neptune's Follies, présenté à l'exposition universelle qui en 1934 se déroulait à Chicago. La coupure de presse indique qu'elle a été transportée à l'hôpital pour une crise d'appendicite. Elle est tamponnée à la date du 4 juillet, cependant Olsen n'est pas présente sur une photo antérieure parue dans le Chicago Tribune du 31 Mai. Présentées, cette fois, comme "les filles de Neptune", on aperçoit Mildred Burch, Alice Sherman, Mary LeHuquet et Jane Rittley. Mais étant donné la qualité du document, il est difficile de rapprocher formellement les visages des deux photos.

Comme les travaux précédant de la série Tempo Tabou, les corps sont détourés et chaque élément colorisé et contrasté indépendamment. La forme géométrique joue sur différents niveaux de transparence et vient ajouter à la fois du sens et de l'énigme. Ici, c'est un ensemble mêlant rectangles et cercle qui est inspiré des nombreux schémas et photos de positions du corps que l'on retrouve sur les pochettes de disque d'aérobic afin de servir d'instruction.

Liens : Podcast sur Radio Campus Rennes, Podcast sur Prun'
Image originale : Museum of 20th Century Beauty.

2015

Tempo Tabou #26 : incantatoire

Graphisme pour le site web de Radio Campus Rennes et Prun'.

Voici une illustration pour une sélection musicale évoquant la communication avec les forces surnaturelles, la prière, les sortilèges et les incantations.

Le principe graphique utilisé pour les émissions Tempo Tabou est ici appliqué à trois objets par le biais de couleurs différentes. Le fond est rouge, le buste est jaune et il repose sur un socle vert. Des motifs rayonnants sont disposés, en transparence, autour de la figure, tels une couronne. La première vague est coupée sur l'extérieur en carré, cela rappelle la forme rectangulaire sombre à l'arrière-plan.

Les tons chauds viennent contrebalancer l'austérité inhérente à la présentation muséale des fragments archéologiques, particulièrement des statues anthropomorphes qui dans l'antiquité étaient peintes. Il est aujourd’hui difficile d'imaginer que ces pupilles devaient être dessinées. Du moins dans l'original, car si l'on en croit les informations publiées sur ce site, il s'agit d'une copie réalisée entre le XVIe et le XVIIIe Siècle à partir d'un original grec. Il est exposé au Museo Nazionale Romano.

Ce buste est identifié comme représentant la poétesse Sappho, qui vécut et composa ses vers à Lesbos au VIIe et au VIe Siècle avant JC. Il ne s'agit donc pas d'un oracle, d'une prêtresse ou d'une magicienne, ce qui aurait collé parfaitement avec le thème de l'émission. Ce choix a été fait pour les qualités transperçantes du regard, qui malgré le mutisme de la bouche, semble nous transmettre ses idées et sentiments. Sappho était très appréciée dans les temps anciens, à tel point qu'on l'appelait parfois la dixième muse, il y a donc une essence divine attribuée à une femme dont le talent réel est devenu mythique.

Liens : Podcast sur Radio Campus Rennes, Podcast sur Prun', Sappho sur Wikipedia, site du Museo Nazionale Romano.
Image originale : Flickr de Post Identical.

2015

Tempo Tabou #27 : exil

Illustration pour une émission de radio évoquant les voyages et le mal du pays.

Détournement d'une photo représentant Alice Sheldon posant au côté de kikuyus, elle a été prise durant les années 1920, période ou la jeune Alice voyagea avec ces parents. Malheureusement, je n'ai pas retrouvé l'identité des hommes qui posent fièrement avec elle, il semble pourtant que l'homme à sa gauche devait être un dignitaire, eu égard à sa position et son habit.

J'ai choisi cette image étonnante, car elle propose une série d'oppositions assez savoureuses : le contraste des couleurs de peau accentué par la robe blanche, l'age marqué par la différence de taille, le rictus de l'enfant, son regard frontal, son contrapposto un peu incertain, alors que l'homme se projette au loin dans une pose recherchée et un peu rigide. Tous ces éléments donnent du mystère à cette photo un peu improbable et pourtant très mise en scène. J'ai donc utilisé ces contrastes pour évoquer l'idée de l'exil, qui peut à la fois mélanger le goût pour la rencontre et l'exotisme et en même le mal du pays, ou tout parait plus simple et plus tranquille.

J'ai mis en avant nos deux personnages principaux de façon différente. L'un est détouré et échappe au filtre vert qui redonne sa chlorophylle à cette image. Ainsi, on met en avant sa fierté et sa posture intimidante. J'ai également extrait lance, qui créé une dynamique verticale dans l'image, bien que je ne sache pas si elle appartient au premier ou au second plan. La jeune fille est dans le vert, mais s'en échappe par un effet de dégradé, l'aspect irréel de sa présence est renforcé par la surimpression d'un cercle blanc sur le visage. Cette création graphique pour la série Tempo Tabou est une des rares à présenter un groupe humain, même si ici elle reste focalisée sur les deux protagonistes du premier plan.

Alice Sheldon est devenue par la suite une auteure célèbre de science-fiction sous le pseudonyme de , James Tiptree Jr.

Liens : Podcast sur Radio Campus Rennes, Podcast sur Prun'.
Image originale : Wikimedia.

2015

Tempo Tabou #28 : renard

Création graphique, collage à partir d'une photo libre de droit

Travail à partir d'une photo, où l'animal est saisi entre deux, à la fois assis, à la fois aux aguets. L'auteur de ce cliché a su saisir le mélange de calme et de danger, impressions que la nature nous suscite parfois. L’apposition d'une structure circulaire, un mandala tronqué, n'a pour seul objectif que de souligner la malice du regard, qualité que la littérature a souvent décernée à notre protagoniste. Le sujet animalier est traité ici à partir d'une photo détourée puis retouchée, il l'avait déjà été, au travers d'une illustration de chat.

Liens : Podcast sur Radio Campus Rennes, Podcast sur Prun'.

2015

Tempo Tabou #29 : Un jour mon prince viendra

Design graphique illustrant un podcast en détournant le portrait d'un groupe de jeunes aristocrates

Ce travail prend pour base une photo des enfants du roi George V du Royaume-Uni, en son centre Princess Mary assise entourée de ses trois frères. Elle dans une robe éclatante, ornée d'un chapeau à fleur, s'arrime à son ombrelle, le regard dans le vide. Eux les yeux dans l'objectif, fermes et tout en élégance militaire... Ce contraste susciterait bien des interprétations, mais sans rentrer dans la sociologie, le féminisme, l'histoire et l'esthétique de la photographie, j'ai choisi d'utiliser cette photo libre-droit pour illustrer le thème de l'émission de radio Un jour mon prince viendra, célèbre chanson de Blanche-Neige. Dans ce podcast, la musique invoque les cœurs solitaires qui, même en pleine société, rêve d'un destin amoureux peu raisonnable. Le traitement des couleurs et des motifs cherche à faire ressortir cette figure presque en lévitation entre ces trois statues et en fait une représentation de la songerie romantique.

Le choix d'une photographie présentant, en pose des aristocrates du XIXe ou du XXe, a préalablement été le sujet d'une création visuelle pour la radio...

Liens : Podcast sur Radio Campus Rennes, Podcast sur Prun'.
Image originale : Library of Congress.